La folie des shooters

Les shooters, une nouvelle façon de boire

28 février 2012 Pas de commentaires »

Les shooters sont de petits verres à l'origine d'une nouvelle manière de boire. Il existe une multitude de recettes de shooters plaisant autant aux femmes qu'aux hommes. Les bars et discothèques sont les lieux privilégiés pour consommer ces fameux shooters.


Les shooters sont de petits verres à l’origine d’une nouvelle manière de boire. Il existe une multitude de recettes de shooters plaisant autant aux femmes qu’aux hommes. Les bars et discothèques sont les lieux privilégiés pour consommer ces fameux shooters.

Le shooter dans toute sa splendeur

shooter

les shooters

Le shooter est une manière de boire, un contenant et un contenu. Le shooter est un verre de 5 à 10 cl de contenance principalement utilisé pour consommer de l’alcool fort. Le mélange d’alcools présent dans le shooter doit être bu en une seule fois pour respecter la tradition. L’origine des shooters est scandinave, lieu où la vodka se doit d’être avalée d’un trait les yeux dans les yeux avec son acolyte de boisson. Au Far West, la technique du shooter existait également. Les malfrats et cow-boys devaient vider leur verre de whisky en une seule gorgée.
De nos jours, ces cocktails d’alcools forts bus à la façon shooters sont très plébiscités par les jeunes étudiants européens. La jeunesse actuelle est en recherche permanente d’émotions fortes et n’a plus de limite. Elle teste tout, à tout âge et sans tabou. Les shooters attirent les jeunes en quête d’une ivresse rapide et facile à obtenir. L’absorption de plusieurs shooters dans un laps de temps court est une méthode radicale pour obtenir les effets secondaires de l’alcool recherchés: bonheur et allégresse !
Ces shooters ne sont pas réservés aux hommes, bien au contraire. Les jeunes femmes sont souvent captivées par ce phénomène. Elles voient ainsi le moyen de défier les hommes en buvant une quantité supérieure de verres. La dose à boire étant petite elles trouvent souvent cela plus facile et plus amusant que de boire de grandes chopes de bière.

 

Le shooter une affaire de goût

shooter

des shooters tout en couleurs

Le shooter est avant tout une affaire de goûts gustatifs et visuels.
En effet, l’aspect est étudié pour que le shooter soit alléchant. L’apparence du shooter est vendeur, de jolies couches de couleurs et de tailles différentes superposées sont des atouts primordiaux pour que le charme opère. Chaque recette de shooter a nécessité des tests et mélanges pour obtenir de beaux, colorés et séduisants shooters.
Pour parfaire l’aspect visuel de ces petits cocktails, les lieux de distributions de shooters proposent souvent des contenants originaux. La contenance reste identique mais la forme du verre varie selon le cocktail choisi, délivrant ainsi toujours plus de fun et de plaisir à boire. De très jolis verres droits pour des shooters « kiss-cool » (à base de vodka, curaçao bleu et get 31) et d’autres plus arrondis pour les « sex on the beach » (à base de vodka, jus d’ananas, jus d’orange et grenadine) !
Le goût des shooters est également primordial. Les barmans ont créés des cocktails d’alcools très originaux pour plaire aux adeptes de shooters. Ils ont travaillé sur différents axes comme celui de l’enfance en créant des shooters à base de vodka aromatisée aux bonbons et saveurs de l’enfance (fraise, caramel, guimauve, banane…). Ces parfums, rendant l’alcool moins dur en bouche, sont très appréciés par les femmes. Les alcools les plus utilisés dans la réalisation de shooters sont la vodka, le Grand-Marnier, le Bailey’s, le Cinzano, la tequila ou encore la Chartreuse. Ces spiritueux sont ensuite agrémentés de jus, liqueurs, plantes et sirops pour obtenir de magnifiques et délicieux shooters.

 

Les soirées shooters

shooter

les soirées shooters

Les shooters consommés par les étudiants ou jeunes actifs sont, pour la plupart, distribués dans des lieux de fêtes comme des bars, des karaokés ou des discothèques.
Certains établissements sont spécialisés dans l’univers des shooters, proposant une carte extrêmement variée, comprenant parfois des centaines de cocktails différents, pour attirer les inconditionnels de la pratique tout comme les novices.
Les jeunes adeptes des shooters se retrouvent donc dans ces endroits conviviaux pour boire jusqu’à plus soif et faire la fête toute la nuit. Ils se lancent quelquefois des défis et boivent ainsi un nombre incalculable de shooters dans des délais très courts, mélangeant les alcools et les saveurs. Ces challenges sont généralement suivis autant par les hommes que par les femmes du même groupe. Le palais, dans ce cas, ne dissocie plus les goûts ; l’unique objectif de ces concours est l’ivresse joyeuse.
Certaines pratiques demandent aux buveurs de shooters d’enflammer l’alcool avant de le boire ou lorsqu’ils l’ont en bouche. Ces procédés s’ajoutent au spectacle lié au « phénomène shooters » mais sont assez risqués. D’autres pratiques, plus amicales, ont cours lors de dégustations de shooters comme le fait de conserver l’alcool dans sa bouche le plus longtemps possible avant de l’avaler d’un coup sec. Certains barmans instaurent d’autres rituels dans leurs établissements pour consommer des shooters, favorisant la consommation et la rapidité d’absorption des verres.
Les consommateurs de shooters peuvent également très facilement organiser leurs propres soirées à domicile en réalisant eux-mêmes leurs shooters ou en faisant appel à un barman indépendant.

Sujets relatif

Laisser un commentaire

(required)
27648 Ko